Les couloirs aériens – Ça vole bas!

Les couloirs aériens, ça vole bas!

Les couloirs aériens, depuis plusieurs années, nous nous battons contre ces couloirs aériens au dessus de nos têtes et qui empruntent chaque jour, et de façon exponentielle le ciel des Fertois et des autres communes.

Ces routes aériennes alimentent les aéroports francilien de Roissy et d’Orly.

Si nous ne contestons pas la réalité du développement du trafic aérien et le fait que tout le monde doit en prendre sa part, d’autres solutions existent, d’autres alternatives sont possibles pour réduire autant que faire ce peut, les nuisances sonores et athmosphériques de ces couloirs aériens pour les populations.

 

aero-cible-georges-hautot

Aéro-cible de Georges Hautot

Nous avons ainsi participé à ce combat pour la sauvegarde de notre qualité de la vie et de notre patrimoine, avec André RIETZ qui suit ce dossier depuis de nombreuses années à nombre de réunions. Dans un premier temps il s’agit au moins d’exiger que les altitudes d’approches empruntées, dans les couloirs aériens soient respectées.

andre-rietz-philippe-autrive

Le PNR du Gâtinais est fortement engagé dans ce combat et quelques recours sont en cours.

En attendant les avions passent au-dessus de nos têtes. Deux sonomètres ont été installés par le PNRGF dont un à Videlles à 7 km  à l’Est de Cerny.

Il s’agit de vérifier si les passages des avions respectent bien l’arrêté actuel, ce qui n’est pas toujours le cas.

Parallèlement, les habitants sont invités à signaler  les passages bruyants au moyen d’une fiche d’observation disponible sur le site du PNRGF www.parc-gatinais-francais.fr

Ce formulaire propose de consigner les éléments suivants : date et heure du constat, lieu, niveau de bruit
(fort ou très fort), compagnie. Pour vous aider à identifier l’aéronef et sa compagnie, vous pouvez utiliser le site www.flightradar24.com

couloirs-aériens-georges-hautot

Ensuite envoyez vos relevés au parc du Gâtinais info@parc-gatinais-francais.fr

Reste à s’interroger sur les perspectives d’améliorations ?

Pour l’heure, restons vigilants.

Pour la FERTE ALAIS

Association de Défense des Intérêts Fertois

Katia MERLEN

 

Le parisien 22 mars 2018